Transmetteur alarme


Essentiel au bon fonctionnement d'un dispositif de sécurité, le transmetteur alarme doit être fiable en toutes situations. Quels sont donc les différents modèles de transmetteur alarme, et quel budget faut-il prévoir pour acheter un appareil réellement performant.


Transmetteur alarme : un élément technique important

  • Au coeur du dispositif de sécurité, le transmetteur alarme sera évidemment la cible privilégiée des cambrioleurs potentiels. Le transmetteur alarme est en effet relié à la centrale, et est chargé de composer un ou plusieurs numéros pré-enregistrés en cas d'alerte : s'il est désactivé ou hors service, les cambrioleurs pourront agir malgré la sirène et l'ensemble des actions dissuasives qui peuvent avoir été prévues.


  • Selon les modèles, un transmetteur alarme peut disposer de un à plus de cinq numéros à composer en cas d'alerte. Ce détail a son importance, car, en cas d'absence de réponse du premier numéro, le transmetteur composera le second, puis, si besoin, le troisième, etc., jusqu'à ce que l'alerte ait été transmise. Autre point important au moment de choisir un transmetteur alarme : sa compatibilité téléphonique. Autrefois, le réseau classique (France Telecom) était l'unique choix possible. Aujourd'hui, certains transmetteurs sont compatibles avec les réseaux adsl. Le transmetteur alarme le plus courant toutefois, est celui qui lance des appels gsm : en cas d'interruption de service ou de coupure de courant, l'alerte sera toujours transmise.


  • Vendu séparément, un transmetteur alarme coûte entre 50 et 100 euros. Lorsqu'il est vendu couplé à une centrale, il revient sensiblement moins cher, puisqu'on trouve des kits centrale et transmetteur alarme pour moins de 150 euros.